La situation du marché français de la fenêtre en quelques chiffres

marché français de la fenêtre
22.07.2019

Le marché de la fenêtre s’est bien porté en 2018. C’est la tendance qui ressort dans la dernière étude menée sur le sujet par le cabinet d’études TBC. Si l’arrêt du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a visiblement eu un impact positif sur l’activité du secteur au début de la période, les professionnels restent prudents face au ralentissement du marché du logement neuf. Hermit Alu, spécialiste de la pose de fenêtres sur mesure à Rennes, vous livre les chiffres-clés de l’activité du marché français de la fenêtre en 2018.

L’effet d’aubaine de l’arrêt du CITE

Selon une étude de TBC, le marché de la fenêtre en France a enregistré une hausse de son activité de 3% en 2018, ce qui lui a permis de dépasser les 10 millions d’unités venues. Dans le détail, la construction neuve a particulièrement tiré le marché (+4%), tandis que la rénovation, qui reste le premier débouché, a connu une hausse de +2%. Les professionnels du secteur jugent par ailleurs que l’arrêt du CITE, en juin 2018, a dopé l’activité des entreprises et fournisseurs de menuiseries. Pour 48% des entreprises, l’exclusion des fenêtres du CITE a poussé les clients à se décider au début de l’année.

Nombreux sont ceux à avoir vu leurs carnets de commande se remplir à ce moment-là. Globalement, le PVC reste le premier matériau utilisé, suivi de l’aluminium et la colorisation des produits est en progrès (40% des produits colorisés en 2018 contre 23% en 2012).

Le ralentissement des mises en chantier impose la prudence pour 2019

Malgré l’effet d’aubaine lié à l’arrêt du CITE, les professionnels du secteur restent sur leur garde. Certains estiment en effet que la décision de l’arrêt du CITE a réduit le nombre de leurs clients et a constitué une menace pour leur affaire.

Les professionnels sont également attentifs aux projets de construction dans le neuf. Si les entreprises du secteur continuent de bénéficier du stock de projets de construction démarrés en 2017 et début 2018, la fin d’un cycle semble se profiler. Un net ralentissement des mises en chantier de maisons individuelles et de logements collectifs est aujourd’hui perceptible, ce qui laisse sous-entendre une répercussion sur l’activité du marché de la fenêtre dans les mois à venir.

Dans le neuf, ils sont ainsi 25% à envisager un repli de leur activité en 2019, 44% s’attendent à une activité stable et 14% anticipent une hausse de leurs carnets de commandes. Pour ce qui est de l’activité en rénovation, 27% tablent sur une année 2019 en recul, 44% sur une année stable et 21% sur une hausse de leurs affaires.

Pour en savoir plus:
Fenêtres sur mesure, quelle fiscalité ?
Les économies d'énergie liées à l'aluminium
Guide du vitrage intégral en aluminium
Repeindre sa porte d'entrée en aluminium, le guide