La fenêtre sur-mesure, combien ça coûte ?

le prix d'une fenêtre sur mesure
31.07.2019

Que ce soit dans le cadre d’un projet de construction ou d’une rénovation, les ouvertures n’ont pas toujours des dimensions standards. La pose d’une fenêtre sur-mesure est donc nécessaire et les prix s’établissent bien souvent au cas par cas en prenant en compte différents critères (dimensions, matériau, finitions…).

Hermit Alu, entreprise de menuiserie à Rennes, vous dévoile les éléments à prendre en compte pour définir le prix d’une fenêtre sur-mesure. 

Faire le choix d’une fenêtre sur-mesure a un coût

Pour gagner en singularité ou pour respecter une architecture ancienne, le choix d’une fenêtre sur-mesure s’impose parfois. Que ce soit pour la pose ou la dépose (rénovation), le coût est toujours plus important que dans le cadre du standard.

Concernant la dépose, des frais supplémentaires pourront en effet s’appliquer si des reprises de maçonnerie sont à effectuer sur le cadre de la baie. Plus l’état du bâti sera ancien ou abîmé, plus le coût sera élevé.

Des travaux d’isolation des murs peuvent également être ajoutés au projet, ce qui aura également pour effet d’augmenter le montant de la prestation. Pour établir un devis précis, il est donc recommandé de bien prendre en compte l’habitat et lister les besoins prioritaires.

Quels sont les différents critères qui influent sur le prix d’une fenêtre sur-mesure ?

Qu’elles soient particulièrement petites ou extraordinairement grandes, avec des formes singulières ou atypiques, les fenêtres sur-mesure impliquent un surcoût par rapport aux fenêtres standards. Si la pose de la fenêtre est généralement comprise entre 150€ et 450€, il faut savoir que le prix définitif va varier en fonction d’un certain nombre de critères :

- Dimensions : le coût sera plus important si la baie est grande ;

- Nature des matériaux : PVC (abordable et efficace en termes d’isolation thermique et phonique), bois (un peu plus onéreux mais disposant de bonnes qualités isolantes et esthétiques) ou aluminium (onéreux mais très résistant, écologique et facile d’entretien) ;

- Nature des vitrages : l’ajout de propriétés spécifiques (acoustique, thermique, antieffraction…) augmente le coût de la facture ;

- Nature du volet (roulant automatique ou manuel, volet persienne ou volant battant…) ;

- Type de pose nécessaire (en applique, en feuillure ou en tunnel).

Pour en savoir plus:
Guide de l'anodisation de l'aluminium
Les avantages du velux
La performance technique des menuiseries
Hermit Alu mise sur l'aluminium
Quelle isolation phonique choisir ?